063- (9)

Plan de l’abbatiale

063- (5)

Recherche

Etude archéologique et architecturale
FRANCE - Aiguebelle
Architecte : Dimitri Tsvetkov
2004 | - | -

L’abbaye d’Aiguebelle est une des nombreuses fondations cisterciennes médiévales du sud-est de la France. Son histoire commence au temps de Saint-Bernard, lorsque des moines venus de Morimond, s’installent dans le Tricastin. Après une période de prospérité aux XIIe et XIIIe siècles, l’abbaye connaît des difficultés, et subit des destructions pendant les guerres de religions. Elle est relevée et entretenue jusqu’à la Révolution, qui cause l’abandon de l’abbaye. Depuis le XIXe siècle, Aiguebelle est à nouveau habitée et restaurée par une communauté de moines de la stricte observance. L’ensemble monastique a conservé, malgré de nombreux remaniements, son intégrité et un aspect médiéval prépondérant. C’est une architecture de simplicité et de rigueur, emblématique des aspirations cisterciennes et évocatrice d’une manière spécifique de bâtir. L’église abbatiale présente un intérêt particulier par la qualité de son architecture, mais aussi de part les interrogations qu’elle suscite. Si au premier abord, l’édifice semble très régulier et cohérent, une lecture plus approfondie révèle des hésitations, des coutures et des reprises. Le plan présente une asymétrie qui se retrouve dans les élévations intérieures. La structure a souffert des séismes ainsi que des méfaits des hommes et du temps. Les voûtes plusieurs fois ruinées, manifestent des exécutions différentes. Le chevet en abside pentagonale et les absidioles latérales posent la question de leur datation. De même, les ouvertures ne sont peut-être plus d’origine. Mais au-delà de ces problématiques d’authenticité, c’est la typologie de l’édifice qu’il s’agit de situer à la fois dans la production architecturale cistercienne et parmi les édifices qui entourent Aiguebelle. Les moines diffusaient, à travers leur réseau d’abbayes, des techniques constructives et des plans d’édifices, contribuant largement au développement de l’architecture romane, puis gothique. L’origine du plan d’Aiguebelle est à chercher dans les influences de la filiation de Morimond ou dans les apports de l’architecture locale. L’interrogation sur la typologie serait également susceptible d’éclairer sur la période de construction de l’abbatiale, que l’on date actuellement avec peu de précision. Différentes hypothèses de l’évolution de l’abbatiale seront alors envisageables. Néanmoins, ce qui demeure inchangée, c’est la volonté des moines d’entretenir leurs lieux de vie et, à fortiori le lieu de prière, car à travers le maintien de l’architecture se fait le renouvellement de l’identité monastique.

063- (6)
063- (10)
063- (4)
063- (3)
063- (2)
063- (1)